Le Paris de Michel Audiard, toute une époque!

Dans ce livre hommage de Philippe Lombard, découvrez le célèbre dialoguiste-réalisateur, Parisien de naissance et de cœur, comme vous ne l'avez jamais vu !

Michel Audiard est au cinéma français ce que Mozart est à la musique classique. Il naît le 15 mai 1920 au 2 rue Brézin à Paris. Rapidement abandonné par sa mère, il sera confié à son parent le plus proche, le parrain Léopold, au 27 bis de l'avenue du Parc-Montsouris (aujourd'hui l'avenue René Coty), à quelques mètres de l'endroit où il est né, toujours dans le même arrondissement, le 14ème.

Le 14ème arrondissement est pour lui le plus intéressant et le plus sympathique de tout Paris. Jusqu'à son décès en 1985, il proclamera haut et fort que Paris, et surtout le 14ème, est le meilleur endroit au monde. Malgré ce que les élus ont fait à sa ville, il n'en reste pas moins un amoureux de la Ville Lumière.

Et comment mieux rendre hommage à ce que l'on aime qu'à travers un objectif de caméra ? Pour savoir comment Michel Audiard est devenu réalisateur, il faut tout d'abord s'intéresser à ses jeunes années. Après quelques vols de bicyclettes, il se met à livrer des journaux, puis devient journaliste à l'Etoile du Soir. Comment une telle ascension ? C'est grâce à un bagout sans pareil, alors qu'il était en pleine conversation avec deux pigistes dans un troquet, que Michel s'ouvre les portes du journal en griffant un article sur le coin d'une des tables. En lisant l'article, le rédacteur en chef lui proposa de réitérer, jusqu'à lui proposer un emploi.

Il avait trouvé sa voie, celle de pouvoir "jacter noir sur blanc" comme le dira plus tard son ami André Pousse. 

De journaliste, il passe critique de cinéma. Un jour, se rapprochant d'André Hunebelle, réalisateur de film, celui-ci lui demande pourquoi il n'écrirait pas un scénario ? De cette discussion découlera Mission à Tanger en 1949, qui sera le point de départ de la carrière dans le cinéma du gamin du 14ème.

 

De scénariste à réalisateur il n'y a qu'un pas. Michel Audiard passera ensuite derrière la caméra, tout en continuant à écrire les dialogues et les fameux titres de films à rallonge qui seront sa patte. On peut citer :

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas mais elle cause

Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages

 

ou encore Comment réussir quand on est con et pleurnichard

Autant de films qui feront de lui un véritable monument du cinéma français.

Son amour de Paris se retrouve donc dans ses films (aussi bien en tant que réalisateur que dialoguiste), et de nombreux lieux sont reconnaissables, encore même aujourd'hui malgré les évolutions de Paris en près d'un demi-siècle.

On peut par exemple citer la terrasse Martini sur les Champs-Elysées, la pharmacie Bourguignon dans Tendre poulet qui n'existe plus au carrefour de la rue du Poitou et rue Debelleyme, les marches du Sacré Coeur ou encore le bistrot La Renaissance rue Championnet dans l'Animal

Ce livre vous emmène dans une époque incroyable, avec des personnages emblématiques du cinéma français tel que Lino Ventura, Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo ou encore Jean Gabin. Citations de films, anecdotes sur le tournage, extraits d'interviews du maître du dialogue ou encore témoignages de sa bande, Le Paris de Michel Audiard est un ouvrage des plus complet publié aux éditions Parigramme.

A propos de l'auteur :

Philippe Lombard est journaliste et écrivain, auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma comme Les grandes gueules du cinéma Français (Express-Roularta), Tintin, Hergé et le cinéma (Democratic Books) ou encore le petit livre de Star Wars chez First éditions.

  • Le Paris de Michel Audiard
  • Auteur : Philippe Lombard
  • Editeur : Parigramme
  • Prix : 14,90 €
  • Achetez sur Amazon

Le Paris de Michel Audiard, de Philippe Lombard, décrypté par FanTrippers

Suivez-nous !

Partagez cette page sur