À l’Hôtel du Nord, l’atmosphère est toujours là

« Atmosphère, atmosphère… » En une seule réplique gouailleuse, Arletty a inscrit « Hôtel du Nord » dans les incontournables du cinéma français, ces films dont tout le monde a, au minimum, entendu parler. Le vrai hôtel du Nord, lui, se dresse toujours sur les bords du canal Saint-Martin cher à Amélie Poulain. Et l’ambiance n’a pas changé.

Avec son enseigne en carreaux de céramiques, la façade attire l’œil. À coté de l’entrée, un panneau d’information de la ville de Paris renseigne les visiteurs les moins documentés: oui, c’est bien ici le mythique Hôtel du Nord, immortalisé dans le film de Marcel Carné, avec Arletty et Louis Jouvet, sorti en 1938. Un film adapté du livre "L’Hôtel du Nord", d’Eugène Dabit, peintre et écrivain héraut de la littérature populaire, et compagnon de route, entre autres, d’André Gide ou de Louis-Ferdinand Céline. Fils des propriétaires de l’établissement, Eugène Dabit s’était inspiré des clients de l’hôtel pour écrire son roman, qui avait connu un fort succès et avait remporté, en 1931, le Prix du Roman Populiste. Le livre, et surtout le film, ont connu un succès qui a dépassé les frontières. Le "Atmosphère! Atmosphère! Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère?", une des plus célèbres répliques du cinéma français, connue même à l’international.

Les écuries remplacées par le restaurant

Et l’Hôtel du Nord attire toujours les cinéphiles, même près de 80 ans après la sortie du film qui lui a valu sa renommée. "Chaque jour, on a des gens qui passent juste pour prendre en photo la façade", témoigne Isabelle Seznec, responsable de l’établissement. "Beaucoup entrent et posent des questions. Du coup, on raconte l’histoire du lieu."

Ceux qui ont vu le film reconnaîtront sans peine la façade (classée!) et la rue. L’intérieur de l’Hôtel du Nord a un tout petit peu changé, mais baigne toujours dans une délicieuse ambiance années 30. "À l’époque, la mezzanine n’existait pas: c’était des écuries qui occupaient cet espace. Les chevaux qui étaient là servaient à hâler péniches sur le canal Saint-Martin! Quand au bar, il est d’origine, il a juste changé de place par rapport à ce que l’on peut voir dans le film."

Les yeux les plus exercés pourront néanmoins noter quelques étranges différences, comme la pente de la rue, absente. En effet, les décors (rue, pont et écluse, intérieurs) avaient été entièrement reproduits à l’identique, en studio. Certains plans ont été tournés avec le vrai Hôtel du Nord, et d’autres avec les décors.

Arletty superstar

"Je dirai que 40 % de notre clientèle vient parce que c’est l’hôtel du film, ou tout du moins que 40 % nous en parle, nous pose la question. Et le Atmosphère, atmosphère d’Arletty, on l’entend au moins une fois par jour ici, ne serait-ce que lancé par un passant ! Il n’y a pas de profil type. Certains ont plus de soixante ans, mais il y a des gens de tous âges. Des fans de cinéma qui souvent se sont renseignés avant, et qui veulent manger dans ce lieu mythique, qui a gardé l’âme parisienne de l’époque, l’atmosphère particulière, sans faire de jeux de mots…"

Des fans qui peuvent venir déjeuner ou boire un café, mais pas dormir: contrairement à ce qu’indique son nom, l’Hôtel du Nord n’est plus un hôtel. "Les chambres au-dessus ont été transformées en appartement."

D’autres films tournés ici

"Travailler ici, ça a un petit quelque chose en plus", raconte de son côté Adriano Sappracone, barman et serveur. "C’est un lieu mythique, chargé d’histoire. Et puis, même si j’ai vu Hôtel du Nord quand j’ai commencé à travailler ici, et qu’il est très sympa, ce n’est pas le seul film qui a été tourné ici!" La comédie "20 ans d’écart" (2013), avec Virginie Efira et Pierre Niney, a aussi investi l’Hôtel du Nord le temps de quelques scènes, et le bistro est aussi visible dans plusieurs publicités jouant sur l’image du Paris des années folles. Une nostalgie sur laquelle le bistro de 100 couverts continue de jouer, en affichant aux murs affiches et objets des films avec Bourvil ou Lino Ventura...

  • Hôtel du Nord,
  • 102, quai de Jemmapes, 75010 Paris
  • Bistrot et restaurant. Menus à 15,50€ et 19,50€.
  • www.hoteldunord.org

Références Fantrippers liées à cet article

Suivez-nous !

Partagez cette page sur