Tous les matins du monde : ode à la musique baroque dans la Creuse

Véritable ode à la musique baroque, Tous les matins du monde a trouvé refuge dans l’abbaye de Moutier d’Ahun (Creuse), ainsi qu’au Château Bodeau (Creuse). Sous la houlette de Alain Corneau, ce magnifique long-métrage met en scène deux monstres sacrés du 7e art : Jean-Pierre Marielle et Gérard Depardieu. Grandeur de jeu, mélodies envoûtantes et décors anciens apportent un supplément d’âme à cette adaptation du roman de Pascal Quignard.

Souvenez-vous. Alors qu’il est au crépuscule de sa vie, Marin Marais se remémore les souvenirs passés avec monsieur de Saint-Colombe, son maître. Alors qu’il n’a que 17 ans, ce fils de cordonnier, frappe à la porte du musicien. Il veut devenir son élève. Le grand violiste lui demande alors d’interpréter une variation de Folia. La sentence est lourde : « Vous faites de la musique, Monsieur, vous n'êtes pas musicien. ». Il ne veut pas de lui comme disciple. Il reviendra néanmoins sur son jugement, un mois plus tard. C’est le début d’une collaboration immense, entre admiration et respect.

 

Si une partie du film s’est tournée dans la Galerie dorée de l’Hôtel de Toulouse (Haute-Garonne), Alain Corneau a choisi la Creuse pour les scènes plus intimistes entre Saint-Colombe et Marais. Les décors austères du Château Bodeau à Rougnat convenaient parfaitement avec la personnalité du maître violiste, taciturne, démodé et ayant du mal à communiquer avec les autres. Pour sa gentilhommière, le réalisateur français avait donc opté pour ce belle demeure appartenant à l’époque au chanteur lyrique José Van Damme. Parmi ses nombreux attraits, ce beau château possède une splendide cheminée en bois, sculptée vers 1650. La demeure étant privée, il sera néanmoins délicat pour les visiteurs de l’admirer. De plus, peu de parties de l’édifice sont visibles de l’extérieur.

 

Si les scènes de la vie intime de Saint-Colombe, notamment avec ses deux filles, ont été tournées dans ce château, celles de la transmission des savoirs eurent lieu dans l’Abbaye de Moutier d’Ahun. Proche de Guéret (Creuse), cette abbaye bénédictine fut édifiée à partir de 997. Le choeur de l’église servit alors d’écrin au concert en duo de Marin Marais et Monsieur de Saint-Colombe. Les riches boiseries sculptées du XVIIe siècle qui firent la réputation des lieux, apportaient alors une chaleur aux notes s’élevant vers les cieux. Parmi les pièces remarquables de ce style gothique provincial, le retable (construction à l’arrière de l’autel) à colonnes torses et les entourages de portes des chapelles latérales du choeur furent façonnées par Simon Bouer, un fameux artisan auvergnat.

Ce film multi-césarisé (7 récompenses), fut aussi apprécié des novices par les pièces baroques interprétées par Jordi Savall, virtuose de la viole de gambe. La bande originale se vendit à des milliers d’exemplaires mettant en lumière des compositions de Marais et Saint-Colombe, mais aussi de Lully et Couperin.

 

Se ressourcer, méditer au son de ces musiques baroques et partir sur les traces de Tous les matins du monde, cela est possible en empruntant les chemins de la Creuse (Nouvelle-Aquitaine). Château Bodeau et Abbaye de Moutier d’Ahun, raviront aussi les passionnés d’architecture. Des sites à découvrir.

Suivez-nous !

Partagez cette page sur