Paris : les lieux mythiques de Minuit à Paris

Au travers de rencontres hors du temps avec les plus grands artistes du Paris des années 20, Woody Allen effectue une véritable déclaration d'amour à la capitale tout en signant son plus grand succès au box-office. Suivez les pas de Gil pour des promenades inspirantes. Sans attendre les douze coups de minuit.

Église Saint-Étienne du Mont

C'est sur les marches au pied du portail Nord de l’église Saint-Étienne du Mont, du côté de la place de l'Abbé-Basset, que, tous les soirs, Gil Pender (Owen Wilson) attend ses étranges amis venus d'un autre temps. Très hétéroclite, cette église mêle à la fois le gothique, le décor classique et la Renaissance. Un mariage s'expliquant par le temps de construction très élevé puisqu'il s'étend entre 1492 et 1626. Les sculptures et statues ne furent ajoutées qu'au XIXe siècle.

Bistro Paul

Lors d’une nouvelle balade nocturne dans Paris, Gil (Owen Wilson) et Adriana (Marion Cotillard) s’assoient à la terrasse du bistro Paul. Comme nous l'évoquons dans notre guide Paris des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans, celui-ci a vu le jour au tout début du XXe siècle et a conservé l'architecture de l'époque. Plusieurs fois cédé, l'établissement est une figure incontournable du paysage parisien.

Palace Le Bristol

Après une visite des jardins de Monet à Giverny, Gil et Inez (Rachel McAdams) retrouvent les parents de cette dernière à l'Hôtel Bristol. Durant l'ensemble de leur séjour à Paris, ils occupent la suite panoramique d'une superficie de 320m2. Comptant 188 chambres, ce palace possède le plus grand jardin privé de Paris, une piscine avec vue sur Paris et le Sacré-Cœur, un spa, un restaurant gastronomique Epicure trois étoiles, une brasserie, un bar et même sa propre boulangerie.

Fête des Fitzgerald

C’est au musée des Arts forains que fut tournée la folle soirée dansante des Fitzgerald, à laquelle participe Gil lors de sa troisième nuit magique. Ce musée reconstitue un décor de manèges d'antan, dont les attractions sont utilisables par les visiteurs. A l'image de son personnage principal, Woody Allen est également un amoureux de Paris, il a même déclaré qu'il y habiterait si son foyer ne se trouvait pas à New York.

Le Grand Véfour

Gil, Inez (Rachel McAdams) et les parents de cette dernière déjeunent à une table de cet établissement du XVIIIe siècle, tout en discutant d’un sujet typiquement français : la politique. Il s'agit de la deuxième fois que Rachel McAdams et Owen Wilson jouent un couple d'amoureux après Serial noceurs, sorti en 2005. Ouvert en 1784 d'abord comme café, l'enseigne devint en 1820 l'un des tout premiers restaurants gastronomiques de Paris.

Appartement de Gertrude Stein

Durant sa deuxième nuit de magie, Gil est conduit chez la poètesse, écrivaine et dramaturge Gertrude Stein. Arrivée à Paris en 1904 pour rejoindre son frère, la féministe américaine s'intéressa très vite à l'effervescence artistique de la Ville-Lumière. Son appartement était connu pour être un des endroits où se rencontraient chaque samedi les artistes et intellectuels du monde entier. Il s'agit de la véritable adresse où vécurent Gertrude Stein et sa compagne Alice B. Toklas.

Shakespeare & Company

À présent presque parisien, Gil flâne dans la célèbre librairie anglophone du Ve arrondissement. Il se dit même qu'Owen Wilson, l'interprète de Gil, est un habitué de ce lieu lors de ses séjours dans la capitale.

Agence Duluc

Chez Duluc Détective, une réelle agence de détectives privés, le père d’Inez engage quelqu’un pour suivre Gil. Installée à cet emplacement depuis 1945, l'agence fut fondée en 1913. Pour la scène de l'espionnage dans la voiture, Gad Elmaleh a eu pour seule consigne d'agir selon sa vision d'un détective en planque. Appréciant énormément l'acteur, Woody Allen a décidé de lui faire une totale confiance et de le laisser libre.

Musée de l'Orangerie

Au musée de l'Orangerie, Gil et Inez profitent d’une nouvelle visite éclairée aux côtés de Paul (Michael Sheen) à l’occasion d’une exposition consacrée à Monet. Construit en 1852, le bâtiment serait à l'origine un entrepôt d'hivernage pour les orangers du jardin des Tuileries. Transformé en musée en 1927, Claude Monet y installa son ensemble mural des Nymphéas, à la suite d'une proposition de Georges Clémenceau. Monet régla lui-même les frais d'agencement intérieur, et fit don de son œuvre à la France.

Square Jean-XXIII

Dans le square Jean-XXIII, Gil fait traduire au guide du musée Rodin (Carla Bruni-Sarkozy) les mémoires d’Adriana. Il découvre alors que la muse est amoureuse de lui et il va essayer de la séduire le soir même. Ce parc a une superficie de 10.797 m2. Fait amusant, l'ex-Première dame de France a touché un cachet de figurant, soit 150€ la journée pour les scènes qu'elle a tournées alors que son mari était encore Président de la République.

Suivez-nous !

Partagez cette page sur