New York : 10 stations de métros à voir absolument

Souterrain à Manhattan, le plus souvent aérien ailleurs, le métro de New York transporte 5,6 millions d’usagers par jour. Ses 425 stations le placent même au premier rang mondial en la matière. Prenez le temps de vous arrêter dans celles-ci...

Hoyt-Schermerhorn Station

Dans Crocodile Dundee, c'est à la station de métro de Columbus Circle que se déroule la scène finale dans laquelle Sue Charlton (Linda Kozlowski) déclare son amour à Crocodile Dundee (Paul Hogan) au milieu de la foule. Mais dans la réalité, elle a été tournée à la station Hoyt-Schmerhorn.

Dans Vinyl, pour rejoindre les bureaux d'America Century Records, Jamie Vine (Juno Temple) emprunte cette station de métro. Elle y échange son sac avec celui, identique, d'un dealer.

C'est un véritable court-métrage (18') que Martin Scorsese a réalisé pour BAD, de Michael Jackson. Le King of Pop interprète Daryl, un étudiant brillant de retour chez lui, à Harlem, où il ne tarde pas à être apostrophé par ses amis – starring Wesley Snipes – curieux de savoir s’il est resté un mauvais garçon. La scène des retrouvailles a pour cadre 122nd St, entre Frederick Douglass Blvd et Adam Clayton Powell Jr Av. Pour leur prouver qu’il est toujours un bad boy, “MJ” se rend dans la station de métro quasi déserte d’Hoyt-Schermerhorn, à Brooklyn, mais se ravise avant d’agresser un quidam. Une des scènes de The Wiz, le film de ses débuts au cinéma en 1978, avait été tournée au même endroit.

À la mort de Michael Jackson, en 2009, une membre du New York City Council a proposé de renommer la station Hoyt-Schermerhorn en l'honneur du King of the Pop, qui y avait tourné le clip de BAD. La suggestion a été retoquée par la MTA, la régie des transports, et la station a donc conservé le nom des deux rues qu'elle dessert...

62 Street Station

Dans French Connection, la mémorable course poursuite en voiture du métro aérien se termine en haut des marches de cette station, après avoir débutée à celle de Bay 50 St. La séquence a nécessité cinq semaines de tournage et s’achève par la mort du truand Pierre Nicoli (Marcel Bozzuffi), abattu par le détective Jimmy “Popeye” Doyle (Gene Hackman).

À propos de la station : New York et le métro aérien, une association figée dans l'imaginaire collectif. Pour le vivre, il faudra vous éloigner de Manhattan. Pourquoi pas à Brooklyn, en prenant la direction de Coney Island ? Et faites une petite pause ici afin de découvrir un endroit très photogénique.

Ancienne Station City Hall

Dans Les Animaux Fantastiques, l'historique station City Hall, ouverte en 1904, a été recréée en studio pour la scène du combat final et la découverte de Grindelwald. Fermée depuis 1945 au moment où les trains deviennent plus longs et nécessitent des plate-formes plus grandes, il est cependant aujourd'hui encore possible de la découvrir. Pour cela, empruntez la Ligne 6 jusqu'à son terminus "Brooklyn Bridge - City Hall". Ne descendez pas du métro. Après une courte pause, celui-ci fera demi-tour dans cette sublime station abandonnée que vous pourrez alors admirer. 

Envie d'un voyage dans le temps ? Il existe une petite astuce pour découvrir cette magnifique station Art-déco, fermée depuis 1945. Au terminus de la ligne 6, à Brooklyn Bridge - City Hall, restez dans le wagon si on vous y autorise. Les conducteurs de métro le tolèrent généralement, mais rien ne les y oblige. Le train effectuera ensuite un demi-tour dans ce lieu secret et magnifique.

Bouche de métro Lexington av & 52nd st

Dans Sept ans de réflexion, alors que Richard Sherman (Tom Ewell) se promène avec la superbe blonde incarnée par Marilyn Monroe, la jupe de celle-ci est soulevée par un coup de vent provoqué par le métro passant juste en dessous. Comme nous l'évoquons dans notre Guide New York des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, BD, romans, cette scène mythique du cinéma mondial a contribué à la fin du mariage de la star avec Joe Di Maggio, furieux de voir sa femme s'afficher ainsi. Mais si la séquence a bien débuté ici, elle s’est finalement terminée à un autre endroit. Apprenant que le tournage avait lieu à cet endroit précis, de nombreux fans s'y sont précipités pour admirer la star non sans faire du bruit. Au bout de plusieurs prises gâchées, le réalisateur Billy Wilder décida de tourner cette fameuse scène en studio. Mesdames, attention aux courants d'air.

Astor Place Station

Dans New York State Of Mind, Billy Joel a écrit cette chanson à son retour de Los Angeles, où il avait vécu durant trois ans. L'inspiration lui est venue dans un Greyhound bus le long de l’Hudson River – la Hudson River line dont il est question, en revanche, est une invention poétique. Le titre figure sur Turnstiles, un album illustré par une photo faite dans le métro, au niveau des tourniquets de la station Astor Place. Selon Billy Joel, chacun des personnages sur la couverture était censé représenter une chanson particulière.

Inscrite au registre des monuments historiques de New York, Astor Place est l'une des 28 stations originelles du métro. Les curiosités ne manquent pas, à commencer par les anciennes toilettes pour femmes reconverties en kiosque à journaux. Jetez aussi un œil aux céramiques représentant des castors : John Jacob Astor, qui a donné son nom à la station, avait fait fortune dans le commerce de leurs peaux.

Atlantic Av Station

Dans My My Metrocard, c'est un ticket gagnant pour le groupe de punk-rock féministe Le Tigre. Dans ce morceau catchy, le métro marque l’arrêt à Atlantic Av et Christopher St. La frontwoman Kathleen Hanna et la guitariste Johanna Fateman habitaient Manhattan, la claviériste JD Samson à Williamsburg.

Cette station est l'une des mieux conservées parmi toutes celles visées par les Dual Contracts, un vaste plan de construction et de réhabilitation du métro adopté en 1913. La menuiserie et la ferronnerie sont d'origine.

Delancey St Station

Dans The Fine Art of Self Destruction, Sur la pochette de sa première livraison studio, Jesse Malin est appuyé contre un mur de la station de métro Delancey St. Le rockeur à la tête de piaf tombé du nid a de la suite dans les idées puisque l'album, lui, contient le morceau Riding on the Subway. Le clip met en scène le natif de Flushing, engoncé dans un tee-shirt Billy Joel, chantant dans une rame et sur les quais du métro, notamment à la station Queensboro Plaza. Prêt à lui filer le train ?

La station de métro Delancey St abrite de très belles mosaïques, œuvres de l'artiste chinois Ming Fay. L'une, intitulée "Delancey Orchard", représente des cerisiers; la famille Delancey possédait une ferme avec un verger dans la région. L'autre, "Shad Crossing", est dédiée à l'Alose savoureuse, un poisson que l'on rencontre dans les eaux de l'Hudson River.

169th St Station

Dans Rebel Whitout A Pause, tenants d'un rap conscient, aux textes sans concession, les trois compères de Public Enemy prennent la pose sur le quai de la station 169th St en couverture du single. Le titre, lui, débute par un sample de Jesse Jackson: “Brothers and Sisters, I don’t know what this world is coming to!” En entendant, pour la première fois, le résultat de l’enregistrement, Chuck D. aurait déclaré qu’il pouvait mourir à présent.

Les lettres noires se détachent sur la faïence blanche: "Do not jump". Un avertissement loin d'être inutile compte-tenu de l'étroitesse des escaliers de la station 169th St.

5 Av / 53rd St Station

Wednesday Morning, 3 A.M. a mis Simon & Garfunkel sur les rails du succès. Sur la couverture de son premier album, le duo se tient sur le quai du métro, dans la station 5th Av / 53rd St. Art Garfunkel a confié, des années plus tard, que plusieurs centaines de clichés pris à cette occasion s'étaient révélés inexploitables en raison d’une inscription sur le mur à l’arrière-plan, une inscription qui a inspiré à Paul Simon A Poem on the Underground Wall.

"Subway Riders" : cette peinture à l'huile de Ralph Fasanella, datant des années 50, est installée depuis 1996 dans la station 5th Av / 53rd St. Et c'est l'une des rares au monde à être visible en permanence dans un réseau de transports publics. Fasanella, un peintre autodidacte né dans le Bronx, est connu pour ses œuvres représentant la vie urbaine.

149th St-Grand Concourse Station

Dans The Get Down, c'est au croisement de ces deux rues qu'est la 149th Street-Grand Concourse station du métro de New York. Dans cette station se trouve le "Writer's bench",un simple banc, mais qui a toute une histoire. C'est ici que se retrouvaient les graffeurs des années 70 pour discuter, partir en expédition, ou tout simplement regarder passer les métros couverts de graffitis et admirer ou commenter le travail des autres. Cette station était idéale pour cette activité, vu que les trains des lignes 2 et 5 y passaient, et que les dépôts où ces trains étaient entreposés étaient situés dans le Bronx - donc faciles d'accès pour les street-artistes. Les métros aujourd'hui n'affichent plus de graffitis, mais une plaque rappelle l'histoire de ce banc.

Dans les années 70 et 80, l'âge d'or du graffiti new-yorkais et du subway art, les rois de l'aérosol se retrouvaient sur les writers benches pour comparer leurs piece books, mais aussi et surtout, pour regarder passer les trains fraîchement peints et débattre du travail de leurs confrères (une activité connue sous le nom de benching). Le banc de  la station 149th St Grand Concourse a été le plus célèbre d'entre eux et rassemblait des graffeurs venus des quatre coins de la ville ; une plaque posée dans le métro rappelle cette histoire.

Suivez-nous !

Partagez cette page sur