Avengers : Infinity War, des studios d’Atlanta aux paysages écossais

Outre un rythme effréné, Avengers : Infinity War propose des décors à couper le souffle. Un mixte entre tournages en studio et en extérieur transporte le spectateur de New York à Édimbourg, de Vormir au Wakanda.

« C’est comme si Marvel écrivait un livre depuis dix ans. [Ce film] est le chapitre final du livre. Évidemment, certaines choses auront une fin, tandis que d’autres débuteront » explique Joe Russo, coréalisateur d’Avengers : Infinity War. Ce troisième opus marque un tournant pour les studios Marvel puisqu’il ne reste plus que trois films avant la fin de la Phase 3.  Amorcée par Captain America : Civil War en 2016, elle se terminera dans un an avec la sortie d’Avengers 4.

Les fans attendent avec impatience des réponses aux énigmes et bouleversements engendrés par Avengers : Infinity War. Thanos semble inarrêtable, les vengeurs sont en mauvaise posture, et un fois de plus, Manhattan est en ruine.

C’est d’ailleurs sur le pont de Queensboro que se situe l’une des premières scènes. Dans le bus scolaire, le sens d’araignée de Peter Parker s’affole. Un vaisseau spatial en forme d’anneau géant balaye le ciel. Spider-Man enfile son masque et profite d’un moment de panique pour s’éclipser par une fenêtre. Ce pont est connu pour relier l’arrondissement du Queens à l’île de Manhattan.

L’homme-araignée a une relation particulière avec cet édifice puisqu’il apparaissait déjà en 2002 dans le Spider-Man de Sam Raimi. Le Bouffon Vert y jetait Mary Jane Watson dans le vide tandis que Spider-Man tentait de sauver les passagers du téléphérique de Roosevelt Island. À Manhattan, l’affrontement entre l’Ordre Noir de Thanos, Iron Man, Hulk et Doctor Strange se déroulent à Central Park et dans les rues adjacentes. Toutefois, la majorité des séquences en ville ont été tournées à Atlanta, dans les studios Pinewood.

La surprise écossaise

De l’autre côté de l’atlantique, c’est en Écosse que la production décide de s’installer. Les rues de la capitale Édimbourg servent de plateau pour introduire le retour de plusieurs vengeurs. Discutant devant un fast-food, la Sorcière Rouge et Vision apprennent que New York a subi une nouvelle attaque extra-terrestre. Ce moment clé du film se déroule en plein Cockburn Street, dans le quartier de la vielle ville. Le fast-food n’était qu’un décor éphémère puisque peu de temps après le tournage, le bâtiment affichait déjà les couleurs de son nouveau propriétaire, Miss Katie Cupcake.

La Sorcière Rouge et Vision n’ont pas le temps de saisir l’ampleur de ce qui se joue à New York, qu’ils sont eux aussi pris à partie par des membres de l’Ordre Noir. Le combat se déroule dans la rue de Royal Mile. Selon le gouvernement local, la production souhaitait une architecture gothique pour donner un caractère encore plus dramatique à l’affrontement.

La bataille se poursuit ensuite dans la gare d’Édimbourg-Waverley. Au bord de la défaite, les deux vengeurs sont sauvés in extrémis par Captain America, la Veuve Noir et Faucon. Les combats se déroulent près de la plateforme numéro deux, où un fond vert géant tapissait les murs pour permettre l’ajout d’effets spéciaux lors de la phase de post-production.

Les tournages ont duré près de sept semaines dans la capitale écossaise pour un coût total de plus de treize millions de dollar.

Le Wakanda en Géorgie, Vormir au Brésil

C’est dans l’impénétrable royaume du Wakanda que Thanos rend visite aux vengeurs pour récupérer la dernière Pierre d’Infinitée. Ce paysage remémorera sans doute quelques souvenirs aux fans de Black Panther. Les batailles se déroulant dans la plaine du Wakanda ont été tournées en même temps pour les deux blockbusters, dans la ferme Bouckaert à Fairburn en Géorgie, dans le sud-est des États-Unis.

Mais l’un des moments les plus dramatiques du film se déroule sur une planète aux airs d’enfer, l’effrayante Vormir. Pour construire ce paysage apocalyptique, Marvel Studio s’est rendu au brésil, dans le parc national Lençois Maranhenses. « Cette réserve a été choisi pour son décor naturel unique, où des dunes de sable blanc entourent des lagons d’un bleu azur », explique Victoria Marino de la société Brazil Production Services. Quatre jours ont été nécessaires pour filmer les séquences se déroulant sur Vormir. Toutefois, Victoria Marino tient à mettre en garde, « c’est un lieu si éloigné qu’il n’est accessible qu’en 4X4. »

Avec près de 500 millions de dollars de budget, Avengers : Infinity War se positionne comme l’un des films les plus chers jamais produits. Mais avec le démarrage le plus rapide de l’histoire, le troisième opus du cross-over de Marvel promet également d’être un des plus lucratifs. En trois jours, le film avait récolté plus de 300 millions de dollars dans le monde.

Suivez-nous !

Partagez cette page sur